Que diriez-vous de Youpala pour aider bébé à marcher? | Renovation-Travaux-Paca


Conseillée depuis des années aux parents inquiets de ne pas voir leur bébé faire ses premiers pas, conseillée pour renforcer les jambes des petits et les guider dans l’apprentissage de la marche, mais aussi pour améliorer leur autonomie, la youpala est désormais interdite par les plus grands. Nombre de psychomotriciens, médecins et spécialistes pour diverses raisons. Le youpala est décidé, n’est-ce pas? Nous faisons le point.

Qu’est-ce qu’un youpala exactement?

A ne pas confondre avec le chariot de marche ou même le transporteur, youpala, qui s’appelle aussi marcheur, peut être utilisé environ 6-7 mois. Il se compose principalement d’un châssis rigide sur roues et d’un siège arrière attelé. Une fois installé dans la culotte, le bébé reste droit et peut commencer à bouger comme il le souhaite en poussant sur ses jambes. Les bébé youpala Il est réglable en fonction de la hauteur de votre passager. Assez volumineux, il peut être plié et peut se loger dans un coin entre deux utilisations.

Un appareil risqué pour les bébés

Aujourd’hui, le youpala est un jouet contesté par la plupart des médecins et plus d’une association veut leur peau. Par conséquent, il a été interdit au Canada en avril 2004 par le ministère de la Santé parce qu’il était à l’origine de chutes d’escaliers et de blessures graves à la tête chez les enfants de moins de 2 ans. L’Alliance européenne pour la sécurité des enfants a tiré la sonnette d’alarme et dénoncé sa dangerosité à plusieurs reprises.

Les dangers à éviter

Les problèmes liés à youpala sont de nature différente:

– le marcheur est la source de tombe dans les escaliers de chez eux, surtout lorsqu’ils ne sont pas protégés par une barrière,

– le déambulateur ne s’adaptant pas bien aux différents changements de terrain, il peut basculer et faire tomber le bébé d’un tapis sur un autre sol,

– met les objets dangereux à portée de main. L’enfant étant maintenu dans une position légèrement surélevée, il peut plus facilement atteindre les objets ménagers et attraper des objets posés sur une table basse, comme un cendrier, des cigarettes, un briquet …

– l’enfant se déplace à grande vitesse au trotteur et court le risque de se cogner plus facilement sur lui,

– Si l’enfant parvient à entrer seul dans la cuisine avec son déambulateur, il est à la hauteur des casseroles, des câbles électriques de la bouilloire et du grille-pain. Les risque de brûlures ou d’empoisonnement C’est vrai,

– Il ne favorise pas l’apprentissage de la marche, ou d’ailleurs, comme on aurait pu le croire. En fait, l’enfant installé dans un youpala ne peut pas prouver son équilibre. Son mouvement dans la pointe des pieds n’est pas naturel et cette position peut provoquer des déformations au niveau des pieds et des jambes, mais aussi au niveau des hanches.

Les critères pour acheter le youpala

Le youpala n’est pas un accessoire recommandé pour les plus petits. Cependant, si vous décidez d’en acheter un, il est indispensable de choisir un modèle répondant à certains critères:

– vérifier qu’il est homologué selon les normes européennes EN 1273: 2005,

– assurez-vous qu’ils sont plus grands que les cadres de porte pour limiter les mouvements de bébé d’une pièce à l’autre,

– Achetez un youpala avec une poignée intégrée ou une structure facile à saisir pour arrêter votre enfant à tout moment.

Comment bien l’utiliser?

Une fois que l’enfant est dans votre youpala, il est préférable de suivre certaines règles pour qu’il ne soit pas à risque:

– ne laissez pas le bébé dans votre youpala plus de 15 minutes,

– interdire formellement le youpala dans la cuisine,

– garder soigneusement la pièce dans laquelle l’enfant roule dans un youpala (ne pas laisser de bouteilles, cigarettes, verrerie, médicaments …),

– faites attention aux cordons électriques et autres câbles d’appareils électriques que l’enfant peut trouver,

– éloignez l’enfant d’une piscine ou d’un point d’eau,

– et bien sûr, ne laissez jamais bébé seul, sans surveillance, dans sa marchette.

You May Also Like

About the Author: James roth