En Eure, leur maison équipée d’un compteur Linky victime d’un incendie, témoigne | Renovation-Travaux-Paca


Les attaquants du compteur Linky n’arrêteront pas de l’ajouter à la liste des accidents qui ont impliqué, sans remettre formellement en cause leur responsabilité, la technologie controversée développée par Enedis.

Dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 septembre 2020, un incendie électrique a frappé une maison datant de 2010, située à Fontaine-Heudebourg, un village de la nouvelle commune de Clef-Vallée-d’Eure. Là, une tragédie a été évitée, avec un soupir, grâce au courage et à la froideur d’un père. L’incendie s’est produit dans le hall d’entrée de la maison, où le panneau électrique général est voisin depuis deux ans avec le compteur intelligent Linky. « J’avais environ 2 ans h quand un gros boum m’a réveillé !dit Charlene. J’ai quitté la pièce et j’ai vu les flammes. »

Les filles du couple sauvées de l’enfer

La mère de 30 ans réveille son partenaire de 33 ans Mickaël de son sommeil avant d’alerter les services d’urgence. « J’ai déroulé le tuyau d’arrosage à la maison, Continue Mickaël. Il y avait déjà beaucoup de fumée et la chaleur était terrible. » Mickaël, un mouchoir dans la bouche, parvient à vaincre le feu en quelques minutes.

Mais il y a déjà une autre urgence: les deux filles du couple, âgées de 4 et 8 ans, sont coincées à l’étage. « Nous leur avons crié de ne pas bouger, Poursuit Mickaël, rapidement soutenu par Rudy, son voisin et ami d’enfance. Notre aînée n’a montré aucun signe de vie. L’autre criait. Nous voulions d’abord monter les escaliers, mais c’était impossible. Avec la fumée et la chaleur, c’était irrespirable. »

Mickaël réfléchit vite. L’instinct de survie. La seule issue est par les fenêtres de toit. « Heureusement, il y en avait un légèrement ouvert. » Mickaël attrape son échelle de carrière, grimpe et laisse tomber quelques carreaux, avant d’entrer dans la chambre de sa petite sœur. « désemparé et pleurant ». Son ami Rudy, également perché sur l’échelle, récupère rapidement la petite fille pour la mettre en sécurité. Mickaël traverse alors la salle pour aller secourir sa sœur aînée, saine et sauve aussi. Le cauchemar est terminé. Ratatouille, le cobaye des enfants, a également été sauvé de cet enfer.

Mort si nous n’étions pas intervenus

Les pompiers arrivent peu après et sécurisent les lieux. « Ils nous ont dit que nos filles seraient probablement mortes aujourd’hui si nous n’étions pas intervenus, souligne Charlène en sanglotant. La porte principale à l’étage était fermée. Il les a sauvés. « 

La famille, emmenée à l’hôpital d’Évreux, passera six heures en assistance respiratoire, avant de rentrer chez elle. Il est également temps pour Mickaël de soigner certaines brûlures, dont un méchant troisième degré à une jambe. «Il y a eu une deuxième explosion lorsque j’éteignais le feu. Il y a eu des projections. J’ai été frappé par des éclats incandescents sur mon visage, mes bras, mes jambes. C’est douloureux, mais ça va. « 

Sa maison, et en particulier le rez-de-chaussée, recouvert d’une épaisse couche de suie, est inhabitable. L’état de l’entrée témoigne de la violence de l’incendie. Le compartiment électrique a complètement fondu. «Ils nous ont dit qu’il faudrait entre six mois et un an avant que nous puissions nous y réinstaller. Des experts ont déjà visité pour la première fois. Ça va être long.  » La famille dort depuis plusieurs jours dans une petite caravane et mange sous une pergola.  » C’est mieux que rien !, merci Charlene. Le camping-car appartient à mon père. Il a interrompu ses vacances pour nous l’apporter.  »

L’état du compartiment électrique (à gauche) de la maison et l’accès au deuxième étage témoignent de la violence de l’incendie (Photo: Da. G./PN).

L’état du compartiment électrique (à gauche) de la maison et l’accès au deuxième étage témoignent de la violence de l’incendie (Photo: Da. G./PN).

La solidarité s’organise

Depuis la catastrophe, une incroyable chaîne de solidarité accompagne le couple, très entouré. En particulier, il y a Rudy et sa femme Julie, leurs voisins, leurs amis. Le vendredi 11 septembre 2020, les jouets collectés par les pompiers d’Acquigny sont également arrivés en grand nombre pour leurs filles. «Devant notre porte, nous avons également trouvé des sacs de courses et des vêtements. C’est réconfortable! « Charlène témoigne, émue aux larmes. Un ami a également lancé un fonds de collecte de fonds sur la plateforme en ligne Leetchi avec ces mots: « Ils ont besoin de nous! » Hier, il avait déjà levé 1 050 € avec la participation de 24 collaborateurs.

Le vent de solidarité dépasse largement le cercle des membres de la famille du couple. Le directeur de l’école fréquentée par ses filles est venu les réconforter. Le psychologue scolaire les écoutera ainsi que les parents. « Mes filles font beaucoup de cauchemars et elles se réveillent en hurlantdit Charlene. Ils revivent ce qui s’est passé. « 

Christophe Chambon, maire de Clef-Vallée-d’Eure, et son équipe se sont également montrés soutenus. Le couple négocie avec leur assurance un déménagement dans un mobil-home, qui serait installé dans leur jardin. La commune se chargera de toutes les démarches administratives si nécessaire. Y compris l’élagage nécessaire des grands arbres dans la rue pour permettre au livreur de mobil-home de dégager un passage vers son terrain.

Nous sommes vivants, c’est l’essentiel

En ce moment, Charlene et Mickaël sont très peu préoccupés par l’origine de l’incendie. «Nous sommes vivants, c’est l’essentiel», dit Mickaël. L’incendie est lié à une panne électrique, c’est sûr. Après, on ne sait pas. Les problèmes de Linky, nous avons entendu. « 

D’autres sont secrètement plus méfiants. «Pourquoi Enedis fait-il installer ce compteur dans les maisons alors qu’il serait plus intelligent et plus sûr de le placer dans les boîtes principales qui se trouvent dans la rue? demande cet habitant de Fontaine-Heudebourg, que nous avons rencontré lors de notre voyage. Pour le déplacer, ils m’ont dit que je devais payer 1 000 €. C’est cher. Mais avec ce qui vient de se passer, je pense que je le ferai. « 

Alerte Enedis «  d’un risque potentiel »Dans certains disjoncteurs

Compteur de Linky (Photo: Enedis).

Compteur de Linky (Photo: Enedis).

Les services techniques d’Eredis ont adressé un courrier électronique à plusieurs résidents de Clef-Vallée-d’Eure. Son objet intrigant: «Il existe une défaillance potentielle de certains disjoncteurs, ce qui pourrait affecter la sécurité de votre installation et présenter un risque pour les personnes. «  Enedis exhorte les destinataires à poser un diagnostic.  » Si votre disjoncteur doit être remplacé, nous vous contacterons pour convenir d’une date d’intervention. Elle sera réalisée sous la responsabilité et pour le compte d’Enedis. Il est essentiel que vous nous communiquiez ces informations dans les plus brefs délais. « 

« Il n’y a pas de lien »

Alexandre Dunoyer, délégué régional de l’opérateur en Normandie, assure que cette expédition, « Orienté », il n’est pas consécutif à l’incendie de Fontaine-Heudebourg. « Il n’y a pas de connexion. Les victimes ne sont pas non plus affectées par la série de disjoncteurs, quelques centaines dans toute la région normande, potentiellement défectueux. Le défaut identifié est un risque d’électrocution, en aucun cas d’incendie. Quant au compteur Linky, J’insiste, il ne peut pas générer d’incendie à lui seul, 3% des incendies enregistrés chaque année en France sont liés au réseau Enedis, ce chiffre est resté stable depuis la mise en place du compteur, autour de 20 millions à ce jour. « 


You May Also Like

About the Author: James roth